Search

9 raisons d’installer son entreprise au Canada


Drapeau du Canada

Les gens d’affaires qui ont des visées internationales doivent réfléchir sérieusement avant de choisir l’endroit qui verra naître leur projet d’entreprise ou leur expansion.


Où leur société pourra-t-elle faire sa place, développer ses marchés et prospérer ? Pour plusieurs chefs d’entreprise, la réponse à cette question est : le Canada.


Nava Elmi, qui a déjà fait l’objet d’un profil sur ce blogue, est bien placée pour connaître les nombreux atouts du pays en la matière.


Originaire de Paris et établie à Toronto depuis près d’une décennie, cette avocate se spécialise dans l’immigration d’affaires. Elle a dressé pour nous un palmarès des principales raisons d’installer son entreprise au Canada.


Nava Elmi, avocate basée à Toronto et spécialisée dans l’immigration d’affaires



« Le Canada est le meilleur pays pour établir une entreprise », affirme sans hésiter Nava Elmi.






1. Une culture entrepreneuriale accueillante

« Entreprendre n’est facile nulle part, mais la mentalité canadienne ne laisse pas la bureaucratie mettre des bâtons dans les roues des entrepreneurs », dit Nava Elmi.


Fidèle à son ouverture d’esprit bien connue, le Canada se montre favorable à l’implantation de compagnies étrangères et à la création de nouvelles entreprises par des personnes venues d’ailleurs. Et pour faciliter ces apports à notre économie, le gouvernement canadien va jusqu’à simplifier certaines démarches administratives.


C’est-à-dire que dans d’autres pays, on se bute souvent à divers désagréments : lourdes formalités pour l’incorporation d’une société, délais courts pour le paiement de frais, droit du travail relativement complexe, etc. Selon Me Elmi, les embûches sont beaucoup moins nombreuses chez nous.

2. L’accès à des marchés importants

Cet avantage du Canada ne surprendra personne. Beaucoup d’entreprises s’établissent ici pour avoir accès non seulement au marché canadien, mais aussi à celui des États-Unis.


La proximité géographique et les accords de libre-échange créent indéniablement des conditions gagnantes à cet égard.


« N’oublions pas non plus que Vancouver et la côte ouest du Canada sont très prisées par ceux qui veulent faire des affaires en Asie », rappelle Me Elmi.


3. Un gouvernement et des banques stables

Il y a des choses cruciales que l’on tient pour acquises, au Canada.


Parmi elles, la stabilité politique et sociale, pour laquelle le pays est réputé mondialement, tout comme la stabilité de notre système bancaire.


« À plusieurs endroits, la valeur de l’argent fluctue tellement que les entrepreneurs doivent transformer leurs fonds en or, raconte Nava Elmi. Ceux-ci recherchent un pays où ils peuvent déposer de l’argent dans un compte bancaire et être assurés qu’il s’y trouvera encore le lendemain. »


4. L’accès au financement

Au Canada, il est relativement facile de décrocher un prêt, pour autant que l’on tienne un projet solide. « Les sources de financement sont variées et elles donnent généralement une chance égale à tous, précise Me Elmi. En plus, il y a des programmes axés sur les PME, les francophones, les femmes, l’agroalimentaire, et cetera. »


Après un ou deux ans d’activité en sol canadien, la présentation d’un bon plan d’affaires et de preuves de profits permet à bien des compagnies d’emprunter les fonds nécessaires à leur développement. De plus, les taux d’intérêt consentis aux entreprises sont souvent avantageux. Lors de notre entretien, au mois de novembre 2021, les taux pour les prêts commerciaux variaient effectivement entre 3 % et 4 %.


Pour les gens qui cherchent du financement avant d’avoir reçu un permis de travail ou la résidence permanente, le processus peut être plus compliqué, car ils ne possèdent pas encore une entreprise canadienne. Toutefois, ce n’est pas impossible, « surtout si le projet d’affaires est très attrayant et si l’historique financier de l’emprunteur répond aux exigences ».


5. De l’espace à bon coût

Le Canada a de quoi faire rêver les chefs d’entreprise provenant de contrées densément peuplées. Sur notre territoire, ceux-ci peuvent s’approprier une parcelle de nos vastes espaces — parfois à un coût fort avantageux.


« J’ai vu des compagnies manufacturières saisir de belles opportunités en s’établissant hors des grands centres, à des endroits comme Thunder Bay ou Sudbury, relate Me Elmi. Elles y ont trouvé le terrain dont elles avaient besoin pour leurs activités actuelles et aussi pour croître. »


6. Une main-d’œuvre qualifiée

Quand on sait que la réussite d’une société se bâtit grâce aux gens qui la composent, on comprend l’importance capitale de trouver le personnel nécessaire à son succès.


À ce chapitre, le Canada brille quant à la disponibilité de la main-d’œuvre et au niveau d’éducation de celle-ci. Un atout concurrentiel de taille, d’après Nava Elmi.


7. Un passeport pour 188 pays

Les personnes qui décident d’établir domicile au Canada peuvent faire une demande de citoyenneté après trois ans. Une fois obtenue, celle-ci leur apporte un avantage considérable : le passeport canadien.


« Notre passeport leur ouvre les portes de 188 pays, y compris les États-Unis et des États européens, explique Me Elmi. Certains de mes clients, la plupart chefs d’entreprise, choisissent le Canada en grande partie pour cette raison. »


Toute personne qui voyage beaucoup pour les affaires sera reconnaissante de ne pas avoir à demander un visa pour ces destinations. Ciao, démarches pénibles et longue attente !


8. Un environnement favorable aux francophones

Dans ce pays officiellement bilingue, mais majoritairement anglophone, le gouvernement a créé des programmes d’immigration favorisant les personnes qui parlent français.


« Plusieurs clients font appel à mon cabinet parce qu’ils savent que leur dossier peut être monté dans cette langue de A à Z, y compris tout l’argumentaire juridique », spécifie Me Elmi.


Contrairement aux idées reçues, ces gens d’affaires ne choisissent pas systématiquement le Québec. D’un océan à l’autre, le Canada compte plusieurs collectivités francophones ou bilingues qui représentent autant d’emplacements potentiellement intéressants.


« Ça peut être bon pour les affaires de faire partie d’une communauté francophone minoritaire, affirme l’avocate. Il suffit de créer sa niche et de se faire connaître dans son milieu. »

9. Une qualité de vie recherchée

Notons enfin que la qualité de vie au Canada influence la décision des gens d’affaires qui choisissent d’y immigrer. « Ceux-ci sont avant tout des êtres humains qui ont à cœur leur bien-être et celui de leur famille », mentionne Me Elmi.


« Les facteurs pris en compte incluent la sécurité du pays, la qualité de l’éducation offerte dans nos écoles, l’ouverture d’esprit de la population ainsi que les soins de santé gratuits. »

Avec tous ces atouts, on peut aisément conclure que le Canada est fait sur mesure pour les entreprises et les gens qui les dirigent. Ceux-ci trouvent chez nous une terre d’accueil idéale, pour les affaires et pour la vie.


Pour connaître les services offerts par le cabinet de Nava Elmi aux entreprises, aux investisseurs et aux individus qui souhaitent s’installer au Canada, visitez son site Web.