Search

Rencontre avec Muriel Mben de l’entreprise The Word Industry



D’origine camerounaise, Muriel Mben a résidé au Sénégal, en Allemagne et à Edmonton.

Du plus loin qu’elle se souvienne, la romancière et nouvelliste Muriel Mben se passionne pour l’écriture et pour la langue française. Son amour pour les mots se traduit notamment par la rédaction littéraire, un talent qu’elle a su mettre à profit dans la foulée du lancement de ses quatre livres, dont son dernier roman La fumée qui s’échappe du feu des marmites, publié en 2021 aux Éditions L’Harmattan.

En plus de contribuer à la scène littéraire francophile canadienne, Muriel Mben a par ailleurs choisi de transmettre son savoir et sa passion pour la langue en fondant The Word Industry, une entreprise qui propose des ateliers d’écriture créative et des cours de français à l’échelle locale. Quartier d’affaires s’est entretenu avec cette entrepreneure passée maître dans l’art de joindre l’utile à l’agréable.

Quels sont les services offerts par The Word Industry ?

« Si The Word Industry a été créée en vue d’enseigner des notions langagières, c’est d’abord dans une approche de bienveillance, d’ouverture à autrui et de croissance personnelle et sociale que j’inculque le français. J’offre des ateliers d’écriture en ligne et j’organise des séances de dédicaces pour autographier mes romans, tout en échangeant sur les thèmes de la lecture et de l’écriture. De plus, j’anime des ateliers créatifs interculturels visant à favoriser l’inclusion et l’acceptation de soi et des autres. »


Lors de séances de dédicace de ses romans, Muriel s’entretient avec les lecteurs sur le thème de la littérature.


Avez-vous rejoint la plateforme Quartier d’affaires pour offrir vos services au grand public ou aux entreprises ?


« Les ateliers d’écriture créative que j’offre actuellement s’adressent aux entreprises et aux associations, ainsi qu’aux écoles et aux universités. Pour le volet entreprise, mon objectif est de consolider les liens entre collègues et de renforcer l’esprit d’équipe en planifiant une activité ludique propice à la collaboration entre collègues, le tout en français, bien entendu. Il s’agit d’un programme extraprofessionnel qui peut se tenir pendant les pauses ou lors de conférences. »


À quels obstacles faites-vous face en tant que propriétaire d’une entreprise francophone en Ontario ?

« La prospection et la recherche de clientèle sont manifestement les plus gros défis que je rencontre. Néanmoins, ma passion pour la langue française me pousse à continuer de promouvoir mes ateliers d’écriture créative auprès d’établissements rattachés à la francophonie. Puisque je travaille en solo, j’ai besoin de m’appuyer sur le soutien de la communauté francophone, un réseau tissé serré. Et grâce à des plateformes comme Quartier d’affaires, la visibilité et la notoriété d’entreprises émergentes comme la mienne se voient propulsées ! »

Tout comme Muriel Mben, vous souhaitez promouvoir vos produits et services auprès d’entrepreneurs et de commerçants francophones locaux ? N’attendez plus et inscrivez-vous gratuitement à Quartier d’affaires!