Search

Rencontre : François Nadeau, de la Fromagerie Kapuskoise


La Fromagerie Kapuskoise tient son nom de la ville de Kapuskasing. Toutefois, l’idée de cette entreprise a germé loin de cette localité du nord de l’Ontario.


Après ses études universitaires en histoire, le Kapuskois François Nadeau voyageait en Chine, sac au dos. Sur sa route, il n’arrivait pas à trouver le fromage dont il avait envie, cet aliment n’étant pas commun dans ce pays. C’est alors que le déclic se produit : il veut apprendre à confectionner du fromage.


Quatre ans plus tard, après avoir suivi des formations au Québec et en France, M. Nadeau ouvrait sa fabrique.


En pleine production de ses meules, il répond aux questions de Quartier d’affaires :


Quelle est l’activité de votre entreprise ?


Depuis 2015, la Fromagerie Kapuskoise produit de manière artisanale des fromages de tradition française. D’où notre slogan : Saveur de France, made in Ontario.


Avez-vous rejoint la plateforme Quartier d’affaires pour vendre vos produits au grand public ou aux entreprises ?


Nous espérons mieux faire connaître nos fromages à ces deux clientèles.


Nos produits sont offerts au public chez plusieurs détaillants, à notre boutique et sur notre site Web. C’est durant la pandémie que nous avons commencé à expédier nos fromages partout en Ontario.


Cherchez-vous des fournisseurs ou des partenaires sur la plateforme interentreprises de Quartier d’affaires ?


Pour l’instant, nous voulons surtout élargir notre clientèle, entre autres sur le plan des achats groupés. Par exemple, le comité social de TFO achète nos fromages pour les revendre à ses membres. Nous collaborons aussi avec des écoles pour la vente de nos fromages dans le cadre de leurs campagnes de financement.


À quels obstacles faites-vous face en tant que propriétaire d’une entreprise francophone en Ontario ? Et quels sont les avantages de faire des affaires en français ?


La langue représente parfois un obstacle. Au moment de faire approuver nos protocoles de travail par le gouvernement, par exemple, les inspecteurs ne parlaient pas le français.


Cependant, il y a de nombreux avantages ; les médias francophones nous aiment et la communauté nous a adoptés — environ les trois quarts des Kapuskois parlent français, et cette langue est bien présente dans plusieurs villes de la région.


De plus, un bon nombre de Québécois nous visitent, notamment parce que faisons partie de Terego, un réseau d’entreprises du terroir qui offrent gratuitement le stationnement aux véhicules récréatifs. Ces touristes sont heureux d’être servis en français.


Rendez-vous sur la plateforme grand public de Quartier d’affaires, où la Fromagerie Kapuskoise propose sa Boîte artisanale (un assortiment de quatre fromages).