Search

Rencontre : Susan Morin, Entreprise Niagara







Seulement deux des onze municipalités que soutient Entreprise Niagara — Welland et Port Colborne — sont officiellement bilingues selon la Loi sur les services en français de l’Ontario.


Qu’à cela ne tienne : l’organisme offre fièrement de l’appui en français aux entreprises de son territoire. Sa campagne de visibilité Bonjour Niagara fait d’ailleurs la promotion du fait français dans sa région.


Susan Morin, une Franco-ontarienne originaire de Montréal, est la directrice du développement d’affaires de cette SADC (société d’aide au développement des collectivités) depuis 17 ans.


Dans le cadre de notre série visant à faire connaître les organisations fondatrices de la Fédération des gens d’affaires francophones de l’Ontario (FGA), elle a répondu à nos questions :

Quelle est la mission d’Entreprise Niagara, et quel est son rôle au sein de la FGA ?

Entreprise Niagara offre de l’aide et du financement aux petites et moyennes entreprises. En 36 ans, nous avons prêté plus de 20 millions de dollars. En fait, c’est le même million, octroyé par le gouvernement fédéral, qui a été prêté et remboursé 20 fois !


Au sein de la FGA, nous représentons une région où peu d’entreprises se définissent comme francophones. Toutefois, je souhaite que cette Fédération soit un catalyseur pour les découvrir et pour les éduquer sur le potentiel du marché francophone.


Quels sont les obstacles auxquels sont confrontées les entreprises francophones de votre région, laquelle est majoritairement anglophone ?

Plusieurs d’entre elles ne reconnaissent pas les avantages de la promotion en français.

Lorsqu’une entreprise ne s’affiche pas en français, la première question que je pose à son propriétaire est « Certains de vos employés parlent-ils français ? ».


Si par exemple un hôtel emploie du personnel bilingue, pourquoi ne voudrait-il pas alors se positionner pour servir plus de clients francophones ?


Comment la plateforme Quartier d’Affaires peut-elle aider les entreprises francophones en Ontario ?

J’espère qu’elle permettra d’identifier ces entreprises et qu’elle leur donnera envie de faire de la promotion en français.