Search

Rencontre avec l’artiste et coach en créativité Gaia Orion


Au-delà des toiles qu’elle crée, Gaia Orion utilise l’art au bénéfice de la croissance personnelle et spirituelle.

Transformation, révélation et épanouissement sont les mots d’ordre pour définir le parcours de Gaia Orion. Cette Parisienne, issue de l’abondance et des bonnes manières, a troqué ses racines bourgeoises pour une vie de simplicité, se consacrant désormais à la création, à la nature et à la pleine conscience. Artiste primée de calibre international et coach en créativité certifiée, elle s’inspire de la féminité, de l’histoire et de l’humanité pour bâtir un monde meilleur. Afin de faire la lumière sur son entreprise aux multiples facettes – mais porteuse d’une ligne directrice forte –, nous nous sommes entretenus avec cette femme généreuse de son art et de sa personne.


En quelques lignes, pourriez-vous me décrire les activités de votre entreprise ?


« Concrètement, je propose des services d’accompagnement aux artistes qui souhaitent exprimer leur vraie nature et transcender les barrières qui nous sont parfois imposées, tout en leur permettant de mener une carrière florissante. De plus, j’offre des programmes d’intervention aux entreprises, en présentiel ou en ligne, dans le but d’éveiller les consciences et de montrer une nouvelle perspective quant à la gestion du personnel et des relations de travail. Selon moi, les équipes qui créent ensemble évoluent dans la clarté, le dynamisme et l’inspiration. Cela entraîne la confiance et la cohésion, en plus de générer des idées visionnaires. »

Pour quelle raison avez-vous choisi de rejoindre la plateforme Quartier d’affaires ?

« Puisque j’ai fait le choix de vivre en région reculée, la plateforme me permet de partager mes œuvres avec le monde extérieur. Je suis d’abord reconnue en tant qu’artiste peintre, mais je conçois également des cartes de vœux et des bijoux fabriqués à la main. Qui plus est, afin de rendre mon art aussi accessible que possible, je vends des reproductions de mes huiles sur toiles. L’autre volet de mon entreprise consiste à offrir mes services de coaching créatif, que ce soit aux particuliers ou aux entreprises, et par l’entremise de Quartier d’affaires, je sens que je pourrai rejoindre davantage les membres de la francophonie ontarienne, communauté dont je fais moi-même partie. Je souhaite la faire rayonner à son plein potentiel, bien entendu ! »

Vos services sont-ils offerts au grand public, aux entreprises, ou aux deux ?

« La réponse va de soi ! Je suis heureuse d’avoir la chance de non seulement diffuser mon art, mais également de la mettre concrètement au service de la créativité sur le plan professionnel. J’ai toujours cru que le secteur entrepreneurial devait non pas reposer sur un système de pouvoir, mais plutôt sur la force créatrice de chacun. Pour moi, il est évident que le progrès émerge de l’acceptation et de la connaissance de soi et des autres, alors pourquoi compartimenter les sphères personnelle, professionnelle, spirituelle et artistique, alors qu’elles sont intrinsèques à tout ce que l’humain entreprend ? »

Envisagez-vous d’élargir vos horizons et d’exploiter le marché international ?

« Coach en créativité certifiée et membre de la Worldwide Association of Business Coaches et de la Creativity Coaching Association, j’ai dirigé pendant plus de 15 années des ateliers créatifs aux quatre coins du monde. Également, mes œuvres m’ont permis de gagner une grande visibilité à l’échelle planétaire. Étant donné la notoriété dont je tire parti à l’étranger, notamment dans ma patrie d’origine, j’offre déjà mes produits et services à l’extérieur du Canada. Cela dit, mon désir de transmettre ma philosophie transcende les frontières, et je continue sans cesse de repousser ces dernières. »

Cherchez-vous d’éventuels partenaires d’affaires sur la plateforme Quartier d’affaires ?

« Je suis toujours ouverte à tisser des liens avec d’autres professionnels de l’art et avec des organisations qui ont une approche visionnaire, soucieuse du bien-être de leurs ressources humaines et de leur impact sociétal. Comme le dit si bien Wassily Kandinsky, “l’art possède une force d’éveil prophétique qui peut avoir une profonde influence… en cela il débouchera sur une transformation du monde.” Et pour parvenir à cette métamorphose à grande échelle, je crois fermement qu’il faille que les grands esprits se rencontrent. Les nouvelles collaborations sont donc pour moi une occasion de se rapprocher du but. »

À quels obstacles faites-vous face en tant que propriétaire d’une entreprise francophone en Ontario ?

« En somme, je n’y vois que des avantages, mis à part peut-être le travail que le fait de travailler dans les deux langues peut engendrer. Je remarque aussi certaines lacunes quant au réseautage entre anglophones et francophones, ce qui relève plus du défi que d’un obstacle à mes yeux. Étant une citoyenne du monde, j’aime pouvoir m’exprimer librement et entrer en relation avec le plus de gens possible afin de réduire les fossés qui perdurent. »

En conclusion, quels sont les avantages de faire des affaires en français ?

« Non seulement cela me permet de travailler dans ma langue maternelle, mais aussi, de rester connectée avec la France, ce qui élargit considérablement mon champ d’action. Au Canada, et particulièrement dans les provinces où des communautés francophones sont établies, je constate l’importance de faire rayonner la langue. Francophile affranchie, je suis fière de mes racines et heureuse de pouvoir perpétuer cette belle culture qui est la mienne et qui a forgé l’artiste que je suis devenue. »


Si, tout comme Gaia Orion, vous souhaitez promouvoir vos produits et services auprès d’entrepreneurs et de commerçants francophones locaux, inscrivez-vous dès aujourd’hui à Quartier d’affaires. De plus, c’est tout à fait gratuit !