Search

Le Gala Espoir souligne l’excellence dans la région de la capitale nationale

Le 30 septembre dernier, le Regroupement des gens d’affaires de la capitale nationale (RGA) tenait l’édition 2021 de son gala annuel. Il avait lieu au collège La Cité, en formule hybride (présentielle-virtuelle).


En plus de récompenser le succès et l’innovation, le RGA souhaitait applaudir la résilience de la communauté d’Ottawa et des environs.

Et les récipiendaires sont…


Personnalité de l’année, intronisée au temple de la renommée :

Yves Tremblay, président de la campagne de collecte de fonds pour le Carrefour santé d’Orléans


Yves Tremblay a eu trois carrières. Il a été un dirigeant et un entrepreneur prospère dans le domaine de la technologie. Par la suite, il s’est impliqué dans la gouvernance d’établissements œuvrant en santé et en éducation. À présent, ce résident d’Ottawa investit dans de jeunes pousses et se consacre à la philanthropie.


En 2020, il a accepté de présider la campagne de financement du Carrefour santé d’Orléans. Lui et sa femme Suzanne Villeneuve ont d’ailleurs fait un don d’un million de dollars pour la construction de cet établissement, qui a ouvert ses portes l’été dernier.


« Le Carrefour offre des services de santé dans les deux langues officielles. Les francophones sont assurés de pouvoir y être servis en français, ce qui n’est pas toujours garanti ailleurs. Je voulais leur donner un coup de main », dit-il, avant de souligner qu’il reste quatre millions de dollars à recueillir pour atteindre son objectif de 12 millions.


Catégorie PME :

Alain Vachon, Micheline Boisvert-Vachon et Pierre Bourbeau, associés et copropriétaires de Discitus


Fondée en 2009, Discitus offre aux entreprises de la formation, des solutions en gestion et de l’accompagnement dans trois principaux domaines : les ressources humaines, la gouvernance, ainsi que l’évaluation et le développement organisationnels.


« Quand la pandémie a frappé, on a paniqué. Plus de la moitié de notre chiffre d’affaires venait de la formation, raconte Alain Vachon. Mais ensuite, on s’est demandé ce qu’on pourrait faire pour aider nos clients durant cette période. »


La firme d’Ottawa s’est alors lancée dans la production de webinaires gratuits sur une foule de sujets qui préoccupent les dirigeants et les gestionnaires. À l’heure actuelle, plus de 50 webinaires ont été diffusés. La retombée : plus de 12 000 internautes ont regardé ces webinaires, ce qui a accru la visibilité et les affaires de l’entreprise. Par conséquent, l’équipe est passée de cinq à quinze personnes en seulement une année. (Pour voir les webinaires de Discitus, c’est ici.)


Catégorie microentreprises :

Mélyssa Brunet, propriétaire de Brunet Bookkeeping Solutions


Mélyssa Brunet a travaillé pendant une douzaine d’années comme gestionnaire de bureau et comme technicienne juridique dans des cabinets d’avocats. Elle a ensuite décidé de se lancer en affaires pour être en mesure d’aider plusieurs compagnies à la fois.


Lancée en 2018, son entreprise se spécialise en gestion de la comptabilité pour les travailleurs autonomes et les PME. L’entrepreneure a vu juste : la demande pour ses services est telle qu’elle emploie maintenant quatre commis-comptables.


« Mon succès est dû en grande partie à mon équipe. Et j’ai réussi à monter une équipe durant la pandémie grâce au télétravail. Je suis à Rockland, mais mes employées sont toutes chez elles, qu’elles soient à Wendover ou à Alfred », souligne-t-elle.


Catégorie dirigeants, secteur privé :

Catherine Callary, vice-présidente de Tourisme Ottawa


Depuis son arrivée à Tourisme Ottawa en 2015, Catherine Callary a joué un rôle déterminant dans l’établissement et l’expansion d’une division commerciale dédiée au développement de la destination.


Puis, comme tous ceux qui travaillent dans le domaine du tourisme, elle a dû redoubler d’ardeur depuis le début de la pandémie. « Dans notre industrie, tout s’est évaporé du jour au lendemain », relate celle qui s’est aussitôt mise à la recherche de solutions.


Outre les moyens traditionnels, comme les plaidoyers auprès des instances gouvernementales, elle a contribué à des initiatives innovatrices, dont celle que Tourisme Ottawa a menée avec ses homologues torontois et montréalais. « Pour la première fois, nous avons travaillé ensemble pour inviter les gens à visiter nos trois villes, dans le cadre d’une campagne plutôt drôle », dit-elle. En effet, quand on regarde cette vidéo, on ne peut que sourire.


Catégorie dirigeants, secteur public

Stéphane Giguère, président-directeur général de la Société de logement communautaire d’Ottawa (LCO)


Depuis son arrivée à LCO en 2014, Stéphane Giguère a su attirer de nouveaux investissements de 700 millions de dollars pour l’acquisition, la rénovation ou la construction de bâtiments. Et, surtout, il estime avoir géré avec rigueur cet imposant portfolio immobilier, qui fournit des logements abordables à 32 000 personnes. Tout cela avec le souci constant de la sécurité et du confort des locataires. « Nous avons innové pour mieux les servir, entre autres à l’aide d’une plateforme en ligne et d’un centre d’appels qui reçoit 350 000 appels par année », mentionne-t-il.


Son équipe s’est aussi distinguée par le maintien de ses standards de service pendant la pandémie. « On ne peut pas arrêter de faire l’entretien des unités alors, nous avons formé une “équipe rouge” qui met des combinaisons protectrices avant d’aller faire des réparations courantes, là où il y a des cas de COVID-19. »


Notons enfin que LCO a été sélectionnée comme l’un des meilleurs employeurs de la région de la capitale nationale chaque année depuis 2018.


Catégorie femmes en affaires :

Jacqueline Frenette, vice-présidente de VPL Verre et Aluminium


Quand Jacqueline Frenette a intégré la compagnie de son mari, en 2008, c’était d’abord à titre de directrice financière. Depuis 2020, elle occupe le poste de vice-présidente, qui convient bien à sa nature dynamique.


Au sein de VPL Verre et Aluminium, cette meneuse naturelle participe activement à l’élaboration de stratégies pour le développement des affaires, et elle joue un rôle clé dans la promotion de l’entreprise. Elle orchestre également la mise en place d’un processus d’amélioration continue et le développement des ressources humaines, en plus de voir à la bonne marche des opérations.


Malgré cela, elle trouve le temps de s’impliquer dans la communauté et d’être une mentore pour la relève entrepreneuriale. Elle siège aussi au conseil d’administration d’une caisse Desjardins et elle est la vice-présidente du conseil d’administration de l’Association de la construction du Québec (ACQ) pour la région Outaouais, Abitibi et Nord-Ouest du Québec.


Catégorie diversité et inclusion sociale :

Catherine Leteinturier Guissé, directrice du centre d’affaires d’Ottawa de la BDC


Au centre d’affaires d’Ottawa de la BDC, Catherine Leteinturier Guissé gère, depuis plus de deux ans, une équipe qui offre des services de financement et de consultation qui sont cruciaux pour les entreprises de la région. Elle dirige également un comité sur la diversité et l’inclusion des minorités visibles et des nouveaux arrivants.


Au quotidien, elle porte une attention particulière aux communautés sous-représentées parmi la clientèle du centre. « Nous développons actuellement une stratégie pour aider les entrepreneurs noirs et autochtones, ce que je trouve absolument nécessaire », dit-elle, avant de souligner que le gala du RGA avait lieu le même jour que la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. « Prendre conscience de la douleur qu’ont vécue les autres, c’est la base de la réconciliation », affirme-t-elle.


Mme Leteinturier Guissé pense que les actions de bien d’autres personnes ont beaucoup plus d’impact que les siens. Elle croit néanmoins au pouvoir de chaque geste, petit ou grand. « Faire du mentorat, informer les gens, les encourager, ça compte aussi. Cette semaine, certaines personnes m’ont dit que j’avais influencé leur façon de voir la diversité. C’est ça, ma récompense : voir les choses évoluer. »



Catégorie environnement durable :

Marilou Brouillet, leader d’agence d’Écolead


Fondée en 2017, Écolead est une agence de marketing responsable. Quand on demande à sa propriétaire ce que ça veut dire, elle explique que la firme intègre les principes du développement durable dans toutes les actions qu’elle entreprend.


Certaines entreprises clientes d’Écolead sont déjà bien engagées dans la voie de l’écoresponsabilité et recherchent une agence spécialisée. Cependant, ce n’est pas un prérequis. « Certains de nos clients ont simplement un projet en tête qui comporte une composante liée au développement durable, et nous les accompagnons », dit Marilou Brouillet.


La dirigeante voit le prix remporté comme une récompense pour les efforts de son équipe de six personnes. Celle-ci lui a notamment permis de devenir la première entreprise en Outaouais certifiée B Corp. Cette distinction, réservée aux sociétés qui respectent les normes environnementales et sociétales les plus élevées, influence leur quotidien dans les moindres détails. « Il n’y a pas de collecte de matières résiduelles à nos bureaux, relate-t-elle. Donc, chacun rapporte son recyclage et son compostage à la maison ! »


Prix Espoir :

Jim Watson, Michael Crockatt et Bernard Leduc




Enfin, le RGA a remis trois prix Espoir à des personnes bien connues dans la région. Les récipiendaires sont

Ces prix spéciaux célèbrent la contribution de ces leaders à la résilience de la communauté locale en temps de pandémie. L’impact positif de leurs diverses actions au cours de la dernière année ne sera pas oublié.


Félicitations aux lauréates et aux lauréats !