Search

Rencontre avec Joanna Guillaume, de Simple Relocate


Joanna Guillaume, cheffe d’entreprise franco-ontarienne, propriétaire de Simple Relocate

À l’automne 2015, la Française Joanna Guillaume a appris qu’elle et sa famille allaient vivre tout un changement, quand l’employeur de son mari a offert à ce dernier un poste au Canada. Cette opportunité a réjoui le couple, tout en l’inquiétant un peu, car un déménagement intercontinental n’est pas de tout repos ! Il y avait effectivement beaucoup de recherches et d’organisation à faire, et ce, alors qu’il venait d’accueillir son deuxième enfant.


Le mari de Mme Guillaume a alors demandé à son employeur de lui fournir l’aide d’une agence de relocalisation. « Nous n’avions aucune idée de ce qui nous attendait, mais quand il est arrivé avant moi à Toronto, tout avait été planifié, relate-t-elle. Entre autres, une visite de la ville, un rendez-vous à la banque et une visite à l’école pour notre enfant. » Les démarches du couple, y compris la recherche d’un nouveau chez-soi, ont été grandement facilitées.


Mme Guillaume a beaucoup apprécié cette assistance. Cependant, elle a noté que l’accompagnement aurait pu être plus personnalisé si l’agence avait été basée à Toronto plutôt qu’à Montréal. Quelques années plus tard, elle a décidé de pallier ce manque en offrant elle-même des services de relocalisation et en choisissant de concentrer ceux-ci dans sa ville d’adoption.


Cette ancienne chef de projet, ayant œuvré notamment dans le domaine public et dans l’industrie des médias, est ainsi devenue conseillère en relocalisation pour une agence montréalaise. Puis, en parallèle, elle a lancé en 2020 sa propre petite entreprise, Simple Relocate.


Voici ses réponses aux questions de Quartier d’affaires :


Quelle est l’activité de votre entreprise ?


Au sein de mon agence de relocalisation — ou de relocation, comme le disent les Français —, ma collègue et moi partageons nos connaissances de Toronto avec de nouveaux arrivants. Notre objectif est de les aider à s’y installer en toute sérénité.


Nous les accompagnons et les conseillons sur plusieurs sujets. Ceux-ci comprennent les démarches administratives obligatoires, comme l’obtention d’un numéro d’assurance sociale ou d’un permis de conduire, la recherche d’une école ou d’une garderie pour les enfants, la recherche d’un logement, l’achat d’un véhicule, etc.


Nous commençons à travailler avec les gens virtuellement, tandis qu’ils sont dans leur pays d’origine, puis nous les prenons en charge dès leur arrivée à destination.


Avez-vous rejoint la plateforme Quartier d’affaires pour vendre vos produits au grand public ou aux entreprises ?


Souvent, ce sont les entreprises qui nous demandent d’aider des membres de leur personnel dans leur déménagement à Toronto.


Dans certains cas, toutefois, les employeurs donnent un budget à l’individu qui doit se relocaliser, de sorte qu’il choisit lui-même son agence. Il nous arrive donc aussi de travailler directement avec ces particuliers.


Cherchez-vous à vendre à l’international ?


Une partie de notre clientèle est déjà étrangère. Par ailleurs, même notre clientèle canadienne est composée principalement d’entreprises françaises qui possèdent des bureaux au Canada. Celles-ci nous embauchent pour faciliter l’arrivée de collègues qui immigrent de la France.


Je parle le français, l’anglais et le portugais. Nous pouvons servir les gens qui parlent l’une de ces trois langues, peu importe d’où ils viennent.


Cherchez-vous des fournisseurs de services professionnels sur la plateforme de jumelage d’entreprises de Quartier d’affaires ?


J’aimerais obtenir de l’aide sur le plan juridique pour la rédaction des contrats types à utiliser avec notre clientèle et nos partenaires.


Est-ce que vous cherchez aussi d’éventuels partenaires ?


Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux partenaires, par exemple les agences de relocalisation qui auraient besoin d’une spécialiste francophone à Toronto.


Je suis aussi ouverte aux échanges avec des agents immobiliers à Toronto ou des sociétés de déménagement international. Si je sais qu’ils offrent un excellent service, je peux les recommander à ma clientèle, et ils peuvent me recommander à la leur.


À quels obstacles faites-vous face en tant que propriétaire d’une entreprise francophone en Ontario ? Et quels sont les avantages de faire des affaires en français ?


Même si de nombreux francophones déménagent chaque année à Toronto, plusieurs ne font pas appel à une agence de relocalisation. J’ai parfois l’impression que ce marché représente un petit créneau. Cependant, il demeure très important pour moi. Comme je suis la seule à proposer les services de relocalisation en français à Toronto, la clientèle francophone constitue plus de 60 % de mes affaires.


Si vous souhaitez faire connaissance avec des compagnies comme Simple Relocate, inscrivez votre entreprise à Quartier d’affaires sur B2BeeMatch. C’est gratuit !